Eviter les produits chimiques pour votre piscine

Prendre soin de son eau de baignade est une nécessité pour éviter que des bactéries s’y développent.

Le plus souvent, les possesseurs de piscines ont recours à des substances chimiques comme le brome, le peroxyde d’hydrogène ou le célèbre chlore. Très efficaces, ces produits sont néanmoins mauvais pour l’environnement. Mieux vaut les remplacer par des méthodes eco-friendly en s’équipant comme il se doit. Cette transition est possible même si l’on traite l’eau de sa piscine avec des désinfectants chimiques depuis longtemps. Pour assurer l’équilibre du pH de l’eau et sa minéralisation, l’électrolyse au sel donne de très bons résultats.

Prévenir les risques des produits chimiques

Le sel étant un élément déjà présent dans la nature, son usage en piscine ne met pas l’environnement en péril. En dotant sa piscine d’un régulateur-électrolyseur, on transforme régulièrement le sel du bassin en désinfectant bactéricide inodore nommé hypochlorite. Puis cette substance est de nouveau transformée en sel par l’électrode du système. Ce procédé simple et efficace ne demande pas de surveillance particulière, hormis le salage régulier de l’eau de baignade. La mesure du pH est automatique et le régulateur se déclenche dès qu’il le faut. D’autres méthodes non polluantes ont fait leurs preuves.

Comment éviter les produits chimiques ?

En se tournant vers des processus aux effets bactéricides prouvés et sans séquelles nocives sur la biodiversité, on peut aussi gagner du temps et diminuer les coûts d’entretien de sa piscine. Trois systèmes sont particulièrement intéressants pour traiter son eau avec des produits naturels :
  • l’ozonateur : un appareil qui diffuse dans la piscine ce gaz naturel et efficace ;
  • la lampe à UV : placée dans le mécanisme de filtration de l’eau, elle en élimine toutes les bactéries ;
  • l’oxygène actif : en galets, en poudre ou bien en liquide, ce gaz désinfecte mais nécessite cependant des traitements fréquents.
Pour en savoir plus :